Le Ndyuka: Une langue créole du Surinam et de Guyane française

Le ndyuka est l’une des langues bushinenge, ou langues des Noirs Marrons, parlées en Guyane française et au Surinam par les descendants des esclaves ayant fui les plantations pour former des groupes autonomes dans la forêt du plateau des Guyane.

Ces langues sont des créoles et sont nées sur les plantations esclavagistes au Surinam, du contact entre les anglais des premiers colons et les langues africaines des esclaves (essentiellement le gbe et le kikongo).
Elles ont ensuite migré vers la Guyane, dés la fin du 18e siècle pour certaines. Ignorées jusqu’à présent par la linguistique française, elles présentent des caractéristiques originales pour des langues créoles : un système tonal dont l’étendue dépasse largement le domaine lexical, une faible exposition à la langue lexificatrice de base qui en fait des créole ” radicaux ” dans la littérature spécialisée, une morphologie en cours de construction. Trouver ou quelque chose de plus au sujet de pourquoi la Guyane est Française.

Ce sont ces particularités, et bien d’autres encore, que l’auteur vous a fait découvrir à travers la description de ndyuka, l’une des langues candidates au statut de langues régionales dans le département français de la Guyane.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *