Epidémies de leishmanioses cutanées chez les militaires en opération en Guyane Française

La leishmaniose tégumentaire, transmise par le phlébotome, est endémique dans les zones forestières de Guyane française. Le 3e Régiment Etranger d’Infanterie, implanté à Kourou, réalise de nombreuses missions en forêt amazonienne. En 1998, deux épidémies sont survenues, au décours d’un stage au Centre d’entraînement en forêt équatoriale de Régina (dix patients) et d’une mission profonde à Saint Elie (vingt et un patients).

Les formes cliniques étaient variées et le diagnostic a été confirmé par frottis cutanés.

Les patients ont été traités par deux injections intramusculaires d’iséthionate de pentamidine (Pentacarinat®). Une résurgence a été observée chez deux patients qui ont bénéficié d’une seconde cure. La persistance d’une lésion a justifié l’injection intralésionnelle d’antimoniate de méglumine (Glucantime®).

Caractérisées par des taux d’attaque élevés (91 p. 100 et 84 p. 100 ), ces épidémies ont été favorisées par le non respect des règles de vie en forêt, pour cause d’instruction ou d’impératifs opérationnels, en début de «saison leishmanienne».
Les horaires stricts, la protection vestimentaire, l’emploi de moustiquaires imprégnées d’insecticide et l’éclairage à la bougie plutôt qu’à la lampe sont des points clés de la prévention.
Un effort particulier sur l’emploi des insectifuges semble nécessaire. Si vous avez d’autres questions, vous pouvez toujours contacter infos-guyane.com.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *