La production du discours identitaire chez les Hmongs de Guyane française

La recherche en anthropologie s’interroge à l’heure actuelle de manière récurrente sur la question de l’identité culturelle.
Les ethnologues se tournent le plus souvent vers l’étude de populations minoritaires, en proie à la domination d’ensembles sociaux plus vastes, pour tenter de saisir ce qui définit fondamentalement ces groupes, tant de manière intrinsèque qu’en réaction à un processus d’acculturation, voire d’intégration.

Le présent article se donne en ce sens un objet d’étude classique : la communauté des Hmong. réfugiés laotiens, installés en Guyane française.

La question de l’« identité culturelle hmong » sera ici centrale mais en aucun cas dans le dessein d’en donner une définition en soi. Le discours sur l’identité, au sein du groupe hmong comme dans toutes les sociétés où il a cours, possède une origine sociale, des porte-parole. un contenu caractéristique.

En ce qui concerne les Hmong de Guyane, ce phénomène a pris récemment un tour particulier.

C’est la production de ce discours sur l’identité qui sera le sujet de cette réflexion visant à interroger le contexte de son apparition, les différentes stratégies sociales qui s’y expriment et les modifications que ce discours engendre dans la communauté.