Agressions par la faune en Guyane Française

Analyse retrospective sur 4 ans

La faune, abondante en Guyane française, possède une réputation fâcheuse. Une analyse rétrospective des appels au SAMU de Guyane, de 1998 à 2001, a montré que moins de 1 % des appels concernaient des agressions par la faune.

Ceux-ci étaient essentiellement motivés pour des agressions par des hyménoptères volants (36,9 %), des serpents (15,6 %), des chiens (13,8%) et des scorpions (9,8%).

La gravité a été jugée suffisante pour qu’un SMUR prenne en charge 69 des 666 victimes.
Trente cinq relevaient d’une envenimation ophidienne, 24 avaient été piqués par des hyménoptères volants et 5 agressés par des scorpions.

Le risque d’envenimation ophidienne concernait des gens évoluant en milieu selvatique.
Malgré de nombreux biais, cette étude permet de relativiser le risque d’agression par la faune en Guyane.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *